chrisme-signification

Catholique, Orthodoxe -

Chrisme Signification : Constantin Chi Rho

Le chrisme est omniprésent dans l’iconographie romaine des IVème et Vème siècles. Ce symbole représente le Christ en superposant les deux premières lettres de son nom en grec (I et X). Beaucoup de fausses informations ont circulé et continuent de circuler sur le chrisme. Nous avons donc décidé de mettre les choses au clair à travers cet article.

Il s’agit d’un des tout premiers symboles chrétiens. Nous remémorant Constantin le grand, celui-ci a mis en place une autre version du chrisme qui est devenu un signe constantinien. Il fut juché sur le vexillum, fixé sur le casque de l’empereur, porté en parure tout en ayant un pouvoir apotropaïque. Voilà la particularité de ce symbole chrétien qui peut se muer en signe et objet à caractère magique. Il possède une valeur sacrée, car il appelle le nom de Dieu. Cette caractéristique magique est quand même acceptée par le christianisme puisqu’elle ne va pas à l’encontre de l’omnipotence divine. De plus, le chrisme instaure un lien avec le Christ, que l’on connaître pour les multiples miracles qu’Il a accomplis durant son passage sur terre.

Pour bien comprendre le chrisme et son lien avec Constantin Chi Rho, nous allons voir :

  • La signification du chrisme

  • La lettre du chrisme

  • Chi Rho : une des formes du Christogramme

  • L’historique du christogramme

  • Les différentes formes du chrisme

  • Constantin biographie courte

Voici une bague conçue à la main représentant le symbole du chrisme. Cette bague chrétienne a été réalisée pour rendre hommage à ce symbole sacré. 

chrisme-signification

Signification du Chrisme

Le chrisme est aussi connu comme "monogramme du Christ". Ce symbole chrétien est formé par deux majuscules grecques X (chi) et P (rhô), la première étant apposée sur la deuxième. Ces deux lettres désignent les initiales de Jésus en grec : Ἰησοῦς Χριστός. Souvent, elles sont accompagnées de la première et seconde lettre de l’alphabet grec α (alpha) et ω (oméga). Ces symboles signifient ainsi le tout, le commencement et la fin. Quand ces lettres sont mises ensemble, le mot "ἄρχω" est formé, signifiant ainsi "diriger, aller en tête, commander" et renvoie donc à Jésus-Christ qui est le fondateur, le premier chef de l’Église chrétienne.

chrisme-symbole

D’une manière générale, le signe de chrisme est inscrit dans un cercle, une image d’unité avec la perfection divine. Il symbolise à la fois la religion chrétienne dans son ensemble et la protection. Le chrisme est souvent représenté par une étoile avec 6 branches et fait référence à l’Étoile qui guida les Rois Mages vers l’Enfant Jésus. Dans la plupart du temps, il est affiché sur les murs des établissements religieux chrétiens comme les basiliques, les églises, les chapelles et certains bâtiments mortuaires. On le retrouve aussi sur des objets et accessoires variés propres aux chrétiens. Il figure par ailleurs sur de nombreuses mosaïques.

Comprendre la lettre du Chrisme

Le chrisme est le résultat de la combinaison de plusieurs lettres avec un emplacement bien précis pour chacune d'entre elle. Comme il s’agit d’un monogramme de Jésus-Christ, on parle alors d’un objet religieux et d’un symbole chrétien particulièrement fort. Les lettres du chrisme superposées l’une sur l’autre forment une sorte d’étoile et signifie "Christ". La première et la dernière lettre de l’alphabet qu’on trouve à gauche et à droite induisent la notion d’unité et de totalité, car elles encadrent ce même alphabet tout en symbolisant le commencement et la fin de tout.

chi-rho

Les lettres qui forment le chrisme sont de véritables puits de sens et de significations. Rien n’a été laissé au hasard. Mises à la suite l’une de l’autre, ces lettres forment le verbe grec qui veut dire "diriger et être à la tête". Cela nous renvoie au Fils de Dieu. Il y a également une autre forme de chrisme, formé par I (Iota) et X (Chi), toujours des lettres grecques. De cette manière, chrisme est composé du mot "Ἰησοῦς Χριστός" qui veut dire "Jésus-Christ". D’après la légende, les lettres du chrisme ont été portées en bannière par l’empereur Constantin Ier quand il a écrasé l’armée adverse pendant la bataille du pont Milvius. Mais lorsqu’on cherche plus loin, on comprend que l’association des lettres du chrisme remonte à une ère antérieure et que le symbole a été emprunté par Constantin pour asseoir la puissance et la légitimité de l’Église chrétienne suite à sa victoire. Pour les grecs non chrétiens, les lettres du chrisme sont une simple représentation de l’abréviation du mot « χρηστός » (chrêstos), qui veut dire "utile, de bon augure".

Chi Rho : une des formes du Christogramme

chrisme-antique

Le christogramme concerne aussi les lettres Chi et Rho (XP), venant du mot grec ΧΡ ΙΣΤΟΣ ou Christos. Le trait vertical de Rho coupe le centre de Chi. Ce symbole Chi Rho a été également utilisé par Constantin, l’empereur Constant vers les années 306 – 337 dans le cadre d’une norme militaire. L’étalon de Constantin était connu sous le nom de Labarum.

Les premiers symboles similaires au Chi Rho étaient le staurogramme et le monogramme IX. Le symbole Chi Rho, à l’époque pré-chrétienne, devait marquer un passage précieux et pertinent en marge d’une page et en abrégé "chrēston"qui veut dire bon. Certaines pièces de monnaie de Ptolémée III (246-222 av. J.-C.) étaient marquées d’un Chi Rho. Bien que formé en caractère grec, le dispositif sert d’abréviation dans le texte latin avec des terminaisons ajoutées adaptées à un nom latin. Donc, XP signifiant "Christo" ou "au Christ" et la forme dative de Christus.

Historique du christogramme

medaille-chrisme

L’empereur romain Constantin Ier est considéré comme le premier empereur chrétien. En 312, d’après la légende, durant la bataille du Pont Milvius qui opposait l’empereur à Maxence, Constantin Ier aurait vu le chrisme apparaître en rêve avec un message disant "par ce signe, tu vaincras" ou "In hoc signo vinces" en latin. C’est avec ce signe en étendard qu’il a remporté la victoire. Le chrisme devient ainsi le symbole du christianisme et fut utilisé comme emblème des empereurs romains qui ont succédé à Constantin Ier.

Toutefois, cette légende reste controversée et l’empereur Constantin ne se serait converti avec sûreté qu’une fois sur son lit de mort. Néanmoins, le chrisme a existé bien avant, mais il fut adopté par l’empereur à un moment où le christianisme était encore minoritaire. La bataille remportée par Constantin aurait en effet permis de démontrer sa faveur envers cette religion, et même d’imposer la suprématie du christianisme. Pour les Grecs païens, le chrisme fait référence à un souhait ou à un commentaire approbateur.

Différentes formes du chrisme

Le chrisme est une forme primitive de la Croix Chrétienne. Il est constitué de deux lettres grecques qui évoquent le nom de Jésus-Christ "Ιησούς Χριστός" ou "Iesous Kristos". Il s’agit donc d’un emblème réunissant plusieurs lettres en un seul dessin. En réalité, le chrisme se présente sous différentes formes :

  • Le chrisme formé des initiales de Ιησούς Χριστός qui signifie Jésus-Christ, soit I (iota) et X (khi)

  • Le chrisme formé des deux premières lettres du seul mot Χριστός qui désigne Christ. Ici, il abrège le mot en X (khi) et P (rhô). Cette forme est la plus ancienne et elle a été adoptée par l’empereur Constantin.

  • Le chrisme complet est composé des lettres X et P, et complété des lettres grecques alpha et oméga inclus dans un cercle.

chrisme

Il existe de nombreuses autres variantes comme le chrisme pyrénéen. Ce symbole est souvent présent dans de nombreuses romanes des Pyrénées. Il correspond alors à un chrisme X et P complété du S ou sigma latinisé, à l’endroit ou à l’envers. Ce sigma peut désigner le serpent d’airain, mais aussi le Saint-Esprit.

En outre, même si on l’a déjà trouvé avant le IIIème siècle, le chrisme est associé à l’empereur Constantin Ier, qui l’a aperçu en songe des heures avant la bataille du pont Milvius en 312 (bataille décisive pour diriger l’empire). Effectivement, l’empereur a aperçu ce chrisme en songeant avec des mots qui lui disent que par ce signe il vaincra. Constantin a décidé alors de reproduire ce sigle sur les étendards et les boucliers de ses soldats. 🛡️

Constantin Biographie Courte

constantin-biographie-courte

Pour bien comprendre le chrisme, nous avons décidé d’apporter une courte biographie de Constantin Ier le Grand. Flavius Valerius Constantinus est né de Constance Chlore et de sainte Hélène. À la mort de son père, en 306, il a été proclamé Empereur par l’armée. En 312, une bataille pour contrôler l’empire a eu lieu et il a remporté la victoire contre Maxence, son adversaire italien. Il se partage ensuite les territoires romains avec Licinius, l’époux de sa sœur. Après avoir cru être sorti vainqueur grâce à l’aide du Christ, il promulgue l’édit de Milan qui offre la tolérance aux chrétiens.

Des conflits entre Constantin et Licinius ont eu lieu et ont mis le royaume en péril. Mais en 324, l’empire a fini de s’unifier. Empruntant le sillage politique de Dioclétien, Constantin le Grand réorganise l'administration. Il soutient de plus en plus l’Église et convoque le concile œcuménique de Nicée. Il faut quand même mentionner que sa conversion au christianisme ne fut pas immédiate. Il se préoccupait aussi de la construction de sa nouvelle capitale, Constantinople. Elle est achevée en 330 sur l’emplacement de Byzance.

Au final, Constantin n’est baptisé que sur son lit de mort vers le 22 mai 337. Le 8 décembre 324, Constantinople fut créé. Sur le site de l’antique colonie grecque de Byzance, elle a été inaugurée et supplante rapidement Rome grâce à sa richesse et son nombre d’habitants important. L’empereur Constantin Ier le Grand pose la première pierre de la ville qui succède Rome, capitale de l’Empire romain oriental. Constantinople a connu ses meilleures périodes sous le régime de Justinien dans les années 527-565. En 1453, elle est tombée dans les mains de Turcs et connue sous le nom d’Istanbul. Le 13 octobre 1923, elle a perdu sa première place au profit d’Ankara, capitale de la nouvelle Turquie.

À présent, vous connaissez la signification du chrisme. Vous avez aussi pu découvrir une coutre biographie de Constantin le grand. Nous espérons que cet article a pu vous aider à comprendre le sens de ce symbole.

Garder un symbole chrétien sur soi nous protège à chaque instant de notre vie. C'est l'une des raisons pour laquelle Constantin à lui aussi voulu que chaque soldat porte le symbole du Chrisme qui n'est autre qu'un signe religieux sacré et de protection. Si vous souhaitez garder avec vous un objet sacré protecteur, nous avons cette Bague Religieuse à vous proposer, mais aussi, plein d'autres bagues religieuses à l'image des Saints Chrétiens et de la croix du Christ, accessibles en cliquant sur l'image ci-dessous :

bague-religieuse-ancienne

Laissez un commentaire

N'hésitez pas à partager notre article à vos proches et nous laisser un commentaire, votre avis nous intéresse ! 😇