difference-entre-la-meditation-et-la-priere

méditation, prière -

Différence entre la méditation et la prière

Lors d'une convention religieuse, un jeune homme dans l'assistance avait demandé si la méditation était une forme de prière, et si la prière était de la méditation. Le célébrant avait eu du mal à fournir une réponse satisfaisante...

Vous êtes peut-être dans le même cas, et vous vous demandez quelle différence il y a entre méditer et prier ?

Aujourd'hui, nous allons voir qu’est-ce qui différencie la méditation et la prière. Voici un bref résumé juste pour vous :

La méditation et la prière sont parfois des synonymes et parfois elles se complètent. Toutes deux demandent de la concentration pour éveiller sa conscience.

Dans cet article, vous découvrirez :

  • La différence entre la méditation et la prière ;
  • Les clarifications conceptuelles ;
  • Les  synonymes ou des ennemies.

    Sans plus tarder, entrons dans le vif du sujet ! 

      Clarification Conceptuelle

      meditation-du-jour

      Longtemps associée à tort ou à raison à la spiritualité, la méditation au sens large est considérée aujourd'hui comme un exercice de réflexion, de pensée libre, qui peut être entrepris loin du cadre spirituel. C'est une réflexion approfondie, un exercice de concentration de l'esprit sur un sujet, un objet ou encore une pensée. En philosophie, elle consiste en une recherche de la vérité à travers la contemplation de la nature, une vérité qui ne peut alors souffrir d'un raisonnement déductif. Elle peut être spontanée , comme lorsqu'au cours d'une promenade dans son jardin, Newton fut surpris par une pomme qui lui tomba sur la tête, lui révélant les lois de la gravitation. Elle peut aussi être préparée, comme Descartes et ses méditations métaphysiques. Sur le plan spirituel, la méditation religieuse ou mystique est une pratique purement spirituelle qui a lieu dans plusieurs religions (judaïsme, christianisme, islam,­­­­ bouddhisme, hindouisme, taïoisism­­­­e, pour ne citer que celles-là) ou sectes (Aum au Japon notamment).Elle consiste en la recherche d'un état de bienfait personnel, comme la paix intérieure, la relaxation ou d'une expérience divine.

      priere-du-matin

      La prière quant à elle, est un acte spontané et direct, une communication intérieure avec une divinité ou le médiateur de cette dernière. Elle peut être une formule consacrée par la religion ou laissée au libre choix du croyant. Qu'elle soit codifiée ou paselle se présente sous la forme d'une louange, d'une demande d'intercession ou d'une reconnaissance. A travers la prière de louange, le fidèle célèbre et loue la grandeur et la bonté de la divinité qu'il sert. Il exprime des appels de secours ou d'aide, lorsqu'il est dans la détresse ou le malheur, dans la prière d'intercession (encore appelée prière de supplication ou de requête). Enfin, à travers la prière de reconnaissance, le fidèle dit à la divinité qu'il adore, sa gratitude pour un bienfait accordé (délivrance, pardon, guérison, consécration,...).

      La prière peut toute fois être synonyme de méditation, lorsqu'elle s'inscrit dans un cadre purement métaphysique, dans la mesure où elle recherche non pas la communication avec la divinité, mais une communion avec elle. 

       

      la-meditation-et-la-priere

       

      La méditation et la prière, regroupées au sein des exercices spirituels peuvent être définis selon Pierre Hadot comme « une activité, presque toujours d'ordre discursif, qu'elle soit rationnelle ou imaginative, visant à modifier, en soi ou chez les autres, la manière de vivre et de voir le monde.» Dans une approche beaucoup plus spirituelle, Ignace de Loyola définit les exercices spirituels comme « toute manière d'examiner sa conscience, de méditer, de contempler, de prier vocalement et mentalement, et les autres opérations spirituelles dont nous parlerons dans la suite. En effet, comme se promener, marcher, courir, sont des exercices corporels : de même les différents modes de préparer et de disposer l'âme à se défaire de toutes ses affections déréglées, et après s'en être défait, à chercher et à trouver la volonté de Dieu dans le règlement de sa vie, en vue de son salut.»

      La méditation

      meditation-profonde-guidée-se-connecter-à-la-source

      La méditation, renfermant une forte connotation religieuse s'inscrit dans plusieurs grandes religions comme exercice conseillé, pour atteindre divers buts. Dans le judaïsme, on évoque la notion de méditation hébraïque pour parler d'un exercice à la fois de réflexion et de concentration sur les textes religieux, afin de s'affranchir des limites humaines et accéder à un état de pureté intérieure qui offrirait l'accès à de nouveaux sens. On peut voir les prémices de cette méditation avec le processus de transe des prophètes anciens, notamment celui de Élisée peu avant l'expédition militaire du royaume israélite du nord contre le pays de Moab. Dans le christianisme, la méditation est un exercice d'examen de conscience pour reconnaître ses péchés et s'en détourner. C'est aussi une réflexion sur la vie, la passion, la mort, la résurrection et les enseignements de Jésus. Elle permet d'en comprendre le sens, la portée, pour découvrir les œuvres de Dieu. Chez les catholiques, on médite en plus les mystères (moments sur la vie de Jésus et de Marie). Dans l'islam, l'un des cinq piliers est une méditation constante, les prières quotidiennes. Ainsi tout bon musulman médite au moins cinq fois par jour, chaque jour à travers la prière.

      La méditation islamique repose également, comme pour le judaïsme et le christianisme, sur un livre saint, en l'occurrence ici le Coran ; et sur la contemplation des œuvres de Allah. Dans le bouddhisme, la méditation dite "développement mental" est au cœur de cette religion. Elle repose plus sur un aspect philosophique que mystique ; le méditant bouddhiste recherchant la paix intérieure ou développant sa conscience à apprendre des choses nouvelles. La méditation bouddhique, vieille de plusieurs milliers d'années permettrait d'atteindre l'éveil spirituel. L'hindouisme est sans doute la religion qui a le plus apporté au monde en matière de méditation. On note plusieurs types de méditations hindous, le plus célèbre étant le yoga. Le yoga est une pratique spirituelle cherchant à réunir en un seul, l'homme avec ses côtés physique, psychique et spirituel. Elle repose sur des gestuelles ou exercices corporels.

      méditation-en-famille

      La méditation, presque vide de son aspect spirituel, sur le plan philosophique, est pratiquée par plusieurs sous branches de religions tels que le bouddhisme, l'hindouisme, le taïoisme,... Dans le bouddhisme, il existe aussi la méditation de pleine conscience, qui consiste en une concentration sur les sens, une pensée, les émotions ou les choses du monde, pour éveiller sa conscience et se libérer. Elle permet d'aller au delà de la sagesse, et d'obtenir le plein savoir .Dans l'hindouisme, à travers le vedanta (une forme du yoga),l'hindou médite dans une position particulière, seul ou en groupe, jusqu'à atteindre la réalité transcendantale, un état de pleine conscience reposant sur la relaxation. Dans le taïoisme ,on parle de méditation taïoiste qui a pour but de rendre le pratiquant heureux et libre. Elle repose sur la concentration sur des choses visibles comme des objets, une partie corps, ou sur des choses abstraites comme le souffle.

      Une autre approche est celle de la santé. La méditation y a de nombreuses applications, surtout en thérapie cognitive. Lorsqu'elle est faite suivant un rythme calculé, elle permettrait de réduire le stress, l'angoisse et la douleur. En apprenant à se concentrer sur ses pensées, le patient méditant les accepte, les comprend et peut ainsi combattre celles qui sont négatives à sa vie. Cette même approche est utilisée pour prévenir les rechutes de dépression, donc les suicides et les troubles de la personnalité. Sur le plan social, la méditation permet de lutter contre les troubles psychologiques.

      La prière : religion chrétienne

      priere-du-matin-avec-les-psaumes

      La prière apparaît au cœur de nombreuses religions, comme un acte profondément religieux, de recherche de communication avec une divinité. Dans le judaïsme, la prière est codifiée,  respecte un nombre fixe et des moments. Ainsi, la prière juive sacrée se fait trois fois par jours (quatre à cinq fois les jours de Sabbat ou de fête). Le juif prie Yahvé, pour toute sorte de raison, en privé ou en communauté dans une synagogue, avec lecture de la Torah, le livre saint. En communauté, la prière est dirigée par un rabbin. Dans le christianisme, la prière ne diffère pas de celle juive, à la grande différence qu'elle n'est pas codifiée, et peut se faire à tout moment et partout, sans disposition particulière.

      priere-du-matin-les-psaumes

      La prière chrétienne peut s'accompagner ou pas de jeûne et de méditation, d'objets de culte ou pas. Certains y consacrent leur vie comme les moines (dans un monastère) et dans une moindre mesure les prêtres et les pasteurs. Dans l'islam, on prie Allah pour célébrer sa grandeur et lui demander assistante. La prière islamique peut se faire à tout moment, et à tout endroit, bien qu'elle soit codifiée. Le musulman prie cinq fois par jour, en direction de la Mecque, après avoir fait des ablutions ; et les hommes ne prient pas avec les femmes. La prière du vendredi est la plus importante de la semaine, et se fait généralement dans une mosquée. La prière dans les religions polythéistes ne diffèrent pas grandement de celles monothéistes. Les fidèles y louent les divinités et leur adressent leurs demandes. Dans le bouddhisme par contre, la prière n'est pas conseillée, bien qu'existante.

      Pour les chrétiens, nous vous proposons nos bijoux religieux pour la prière

      Quelle est donc la différence entre la méditation et la prière ? Si vous parvenez à répondre spontanément à cette question, c'est que cet article vous a été d'une grande aide. Si vous n'y êtes pas parvenu, peut être que cette conclusion vous aidera.

      La méditation et la prière, sur un aspect purement mystique, sont parfois des synonymes, parfois, elles se complètent. Toutes deux demandent de la concentration. Alors que la méditation peut englober également un aspect non-mystique. Ce n'est pas le cas de la prière qui ne se fait que dans un cadre spirituel.

      Maintenant que vous avez compris qu'est-ce qui différencie la méditation et la prière, nous vous invitons à découvrir notre collection Dizainier Chrétienne dans notre Boutique en cliquant sur le bouton de l'image ci-dessous:

      difference-de-la-meditation-et-la-priere

      Laissez un commentaire

      N'hésitez pas à partager notre article à vos proches et nous laisser un commentaire, votre avis nous intéresse ! 😇

      Partagez votre e-mail et recevez gratuitement notre e-book ! 🙏📖

      070e5e08b84fbf90