fleur-de-lys-signification

Croix Signification -

Fleur de Lys Signification : Symbole Royale

La Fleur de Lys est le symbole chrétien royal par excellence même si elle est actuellement présente dans divers domaines. Elle est notamment associée à l’armée, au sport, à l’éducation, au scoutisme et à la littérature. Bien évidemment, elle possède une signification particulière pour les croyants. Jusqu’à ce jour, l’origine de la fleur de lys reste un sujet de débat.

Si vous souhaitez connaître plusieurs éléments importants et le fondement de la fleur de lys, nous vous invitons à lire cet article qui vous explique en détaille la signification de ce symbole sacré. Vous découvrirez ici tous les points essentiels concernant la Fleur de Lys.

Cet article explique donc :

  • La signification de la Fleur de Lys

  • L’origine et l’histoire de la Fleur de Lys

  • Quelques faits intéressants sur la Fleur de Lys

  • Les bijoux en forme de Fleur de Lys

Sans plus attendre, commençons l’article dès maintenant !

1) Fleur de Lys Signification

La "fleur de lys", en français : "fleur de lis", est un symbole ancien qui a longtemps été associé à la royauté française. Représentant une fleur de lys ou de lotus stylisée, nous rencontrons l'emblème dans de nombreux endroits du monde.

Ce symbole a représenté : la paix, la guerre, la religion, la politique, la royauté et bien d'autres choses encore. La fleur de lys peut être trouvé dans de nombreux endroits bien avant l'époque héraldique jusqu'en Mésopotamie. Il s'agit essentiellement d'une fleur stylisée qui a servi d'élément décoratif et a été associée au fil du temps à la royauté, en particulier au Haut Moyen Âge.

A. Représentation de la Fleur de Lys

Entre la période classique et la période moderne, sa conception a été modifiée par les limites et le goût des artisans. La seule variation reconnue est la fleur de lys remplie, dans laquelle les trois pétales sont séparés par deux étamines, comme dans les armes de la ville de Florence. Certains artistes modernes donnent à la fleur de lys un effet tridimensionnel proéminent, mais c'est une question de licence. Si un lis est représenté de façon naturelle en héraldique, on l'appelle lis-de-jardin pour le distinguer de la fleur de lys stylisée.

bijoux-fleur-de-lys

Pour celles et ceux qui adore ce symbole sacré et qui voudraient garder un souvenir de la fleur de lys, nous vous invitons à visiter notre boutique proposant des sublimes bijoux de la fleur de lys.

B. La Fleur de Lys dans la Religion

LA FLEUR DE LYS DANS L'ÉGLISE CATHOLIQUE

Ce symbole est considéré comme un signe de pureté depuis l'Antiquité. L'Église catholique romaine a adopté le symbole de la Fleur de lys pour représenter la Vierge Marie. Lorsque le pape Léon III en 800 a couronné Charlemagne comme empereur, il lui aurait présenté une bannière bleue recouverte (semé) de fleurs de lis dorées. Le symbole a ensuite été adopté par de nombreuses familles nobles européennes, notamment la monarchie française, pour établir une association avec l'Église.

La Fleur de lys a été le symbole de la pureté et a été facilement adopté par l'Église catholique romaine pour associer la sainteté de Marie à des événements d'une importance particulière. Ainsi, lorsque le pape Léon III en 800 couronna Charlemagne comme empereur, il lui aurait offert une bannière bleue recouverte (semé) de fleurs de lis dorées. L'Église catholique utilise l'emblème de la fleur de lys depuis de nombreuses années. La fleur de lys était un symbole de la Sainte Trinité.

fleur-de-lys-religion

Une légende ancienne raconte qu'un ange ou même la Vierge Marie a offert une fleur de lys d'or à Clovis, roi des Francs (466-511), lors de son baptême. Le lys aurait jailli des larmes versées par Eve en quittant l'Eden. La fleur de lys était un symbole de sa purification lors de sa conversion au christianisme. Selon une autre légende, Clovis a adopté ce symbole lorsque les nénuphars lui ont montré comment traverser une rivière en toute sécurité et ainsi réussir dans la bataille.

FLEUR DE LYS MOYEN ÂGE

Tout en conservant sa valeur d'attribut royal, la fleur de lys acquiert au haut Moyen Âge une forte signification christique, issue (entre autres) du célèbre verset du Cantique des Cantiques (2:1) : "ego flos campi et lilium convallium" maintes fois répété et commenté de Saint Jérôme à Saint Bernard. Il n'est donc pas rare, jusqu'à la fin du XIIe siècle, de voir le Christ représenté au milieu de lys ou de fleurons plus ou moins stylisés, dont le dessin pourrait également rappeler la Trinité du Chrismon (monogramme du Christ).

Puis, lentement, sur ce contenu christique s'ajoute une symbolique mariale, liée au développement du Culte de Marie, et à laquelle se rattache le verset suivant du Cantique des Cantiques (2,2) : "sicut lilium inter spinas, sic amica mea inter filias". Ainsi que de nombreuses parties des Écritures et des Pères de l'Église, où le lys est présenté comme symbole de pureté, de virginité et de chasteté. Dans l'iconographie, le lys devient un attribut favori de la Vierge Marie et le restera jusqu'au XVIe siècle.

fleur-de-lys-vierge-marie

C. Représentation en Dessin

Le dessin de la fleur de lys a toujours été relativement stable et, depuis le XIIIe siècle, le vocabulaire héraldique utilise des adjectifs ou des phrases pour spécifier le dessin lorsqu'il diffère du dessin habituel.

La variante la plus ancienne est la fleur de lys "au pied nourri", c'est-à-dire sans la partie inférieure, tout ce qui se trouve sous la barre horizontale étant apparemment coupée. Le vieux français appelle aussi cette fleur de lys "en lonc" ou "a pié coupé". Parfois, la partie inférieure est représentée sous une forme triangulaire : elle est alors appelée "au pied posé". Ces deux variantes apparaissent dans le nord de la France et aux Pays-Bas. Vers le milieu du XIIIe siècle, certains sceaux représentent la fleur de lys de façon plus naturaliste : elle est résistante entre les pétales, et les pétales se terminent par des arabesques, comme si l'on cherchait à évoquer la dernière étape de la floraison. Une telle fleur est appelée "épanouie" ou "florencée". 

fleur-de-lys-dessin

D. Utilisation de la Fleur de Lys

M. Rey fait remonter la fleur de lys comme ornement artistique à des temps très anciens, des siècles avant son adoption comme modèle d'armure. Il est curieux que sur une pièce d'Hadrien, la Gaule soit personnifiée par une femme portant dans sa main un lys : la légende est restitutori Galliae. Sur une médaille de Galba, la fleur de lys forme la tête d'un sceptre. Montfaucon donne un exemple tiré d'un ancien diptyque dans lequel la couronne de l'impératrice Placidia (fille de l'empereur Théodose le Grand), est ornée d'une fleur de lys. Ces exemples, ainsi qu'une multitude d'autres exemples anciens, sont donnés dans les planches par M. Rey. En France, comme dans beaucoup d'autres pays, le sceptre porté par le prince a été très tôt orné d'un emblème floral. Pouvant varier dans les détails mais présentant une ressemblance générale avec les fleurs de lys des temps plus tardifs. 

fleur-de-lys-ancienne

E. Fleur de Lys Royale

FLEUR DE LYS ANCIENNE

La fleur de lys symbolise la couronne de France depuis près de 1000 ans. Il est incontestable que les rois français ont longtemps utilisé la fleur de lys comme emblème de leur souveraineté. Sur son sceau de 1060, avant que l'héraldique ne soit officialisée, Philippe Ier est assis sur son trône en tenant un court bâton qui se termine par une fleur de lys. Un bâton similaire figure dans le Grand Sceau de Louis VII (1120-1180), dont la chevalière était chargée d'une seule fleur de lys. On pense que Louis VII a été le premier à utiliser sur son écu l'azur semé de fleurs de lys, son utilisation sur une bannière, et en particulier, sur l'étendard royal français, l'Oriflamme. La réduction à trois fleurs de lys, aujourd'hui désignée comme France moderne, a été commandée par Charles Quint en 1376, apparemment en l'honneur de la Sainte Trinité.

En tant que charge héraldique, elle date du XIIe siècle. Elle a été adoptée pour la première fois comme demi-semelle sur un champ par le roi de France Philippe. Au XIIe siècle, le roi Louis VI ou est devenu le premier monarque français à utiliser la fleur de lys sur son écu. Un autre exemple est Jeanne d'Arc qui portait une bannière blanche qui montrait Dieu bénissant l'emblème royal français : la fleur de lys, lorsqu'elle a conduit les troupes françaises à la victoire sur les Anglais.

fleur de lys ancienne

FLEUR DE LYS SYMBOLE

La véritable origine des fleurs de lys adoptées comme emblèmes héraldiques par les rois de France, est une question qui a suscité de nombreuses discussions. Dès le milieu du XIVe siècle, plusieurs ouvrages expliquent que le roi de France porte des armes à trois fleurs de lys comme signe de la Sainte Trinité, envoyé par Dieu par l'intermédiaire de son ange à Clovis, premier roi chrétien... lui disant d'effacer les trois croissants qu'il portait sur ses armes et de les remplacer par la fleur de lys.

Il reste à savoir : pourquoi le roi de France a adopté la fleur de lys comme emblème alors que tous les autres souverains d'Europe ont choisi des animaux. La raison semble double : d'une part, cette fleur a toujours conservé son rôle d'attribut de la souveraineté. C'est à ce titre qu'elle figure sur plusieurs attributs royaux carolingiens et ottoniens. Et aussi sur le sceptre des rois capétiens depuis Robert (996-1031), sur le revers des pièces de Louis VI (début XIIe s) et même sur les pièces de Lothaire (954-986). D'autre part, la fleur acquiert une forte signification religieuse, soit christique, soit mariale. C'est probablement sous l'influence de saint Bernard et de Suger que Louis VII que des religieux adorèrent cet emblème qui symbolisait à la fois la dignité royale et la piété chrétienne de sa personne et de sa lignée.

fleur-de-lys-royal

F. Plusieurs Significations de la Fleur de Lys

Les vêtements indonésiens, les emblèmes japonais et les totems dogon. Les nombreux auteurs qui ont abordé le sujet s'accordent à dire qu'il n'a pas grand-chose à voir graphiquement avec le lis. Mais ils ne s'entendent pas sur la question de savoir s'il provient de : l'iris, du balai, du lotus ou de la fourrure. Ou s'il représente un trident, une pointe de flèche, une double hache, ou même une colombe ou un pigeon. Le point essentiel est qu'il s'agit d'une figure très stylisée, probablement d'une fleur, qui a été utilisée comme ornement ou comme emblème par presque toutes les civilisations de l'ancien et du nouveau monde.

2) Symbolisme Fleur de Lys : Origine & Histoire

La fleur de lys ne doit pas être confondue avec la Fleur de Vie, qui est un ancien symbole géométrique sacré et le plan de l'univers. Le symbole de la fleur de lys a été utilisé sporadiquement dans l'architecture babylonienne, indienne, égyptienne et romaine, mais il est surtout associé à la royauté française et à l'Église. Les origines symboliques de la fleur de lys chez les monarques français peuvent provenir du lis baptismal utilisé pour le couronnement du roi Clovis Ier.

A. La Fleur de Lys sur des d'Armures

Au XIVe siècle, la fleur de lys était souvent incorporée dans les insignes de famille cousus sur le pardessus du chevalier, qui était porté par-dessus leur cotte de mailles, d'où le terme : armoiries. L'objectif initial de l'identification au combat s'est développé en un système de désignation du statut social après 1483. Lorsque le roi Edmond IV a créé le Collège des hérauts pour superviser l'attribution des insignes d'armure.

Cependant, jusqu'à la fin du XIXe siècle, les écrivains ont continué à proférer les opinions les plus fantaisistes sur le sujet. Aujourd'hui, l'opinion de Sainte-Marthe ne peut plus être démentie : on sait qu'il n'existe pas d'armoiries avant 1130-1140, et le roi de France n'a pas été le premier à adopter un blason. H. Pinoteau, au cours des trente dernières années, a apporté un éclairage définitif sur le sujet : bien que nous n'ayons aucun témoignage iconographique du blason d'azur, semé de fleurs de lys, plusieurs chroniqueurs contemporains de Philippe Auguste, rapportent qu'il utilisait une bannière avec ces armes. Et son sceau montre que dès 1180 il utilisait une fleur de lys comme emblème.

fleur de lys symbole

B. Fleur de Lys Sceptre

La fleur de lys, en tant qu'emblème, apparaît sur les pièces de monnaie et les sceaux à partir du 10e s. environ. En général, elle forme l'extrémité d'un sceptre, ou décore le bord d'une couronne, ou est tenue, surdimensionnée, par le roi avec un sceptre. Il y a donc, aux XIe et XIIe siècles, une forte association avec la souveraineté royale. Les pièces de monnaie de l'empereur Frédéric Ier le montrent tenant un tel sceptre.

En France, le germe de la fleur de lys armoriale est lié aux fleurons qui ornent les sceptres et les couronnes d'Henri Ier, de Philippe Ier et de Louis VI (11-12e s.). Un sceau de Louis VII porte une fleur de lys, mais la charge prend d'abord une forme héraldique précise sur les sceaux de Philippe Auguste (m. 1223). Le grand sceau le représente couronné d'une couronne ouverte de fleurons et tenant dans sa main droite une fleur de lys (plusieurs de ses successeurs sont représentés de la même manière). Avec dans la main gauche un sceptre surmonté d'un losange chargé de l'emblème similaire.

sceptre-fleur-de-lys

Les sceaux de Philippe Auguste portent clairement une seule fleur de lys au revers à partir de 1180. Avant cela, à partir de 1050 au moins, les sceaux des rois de France les montrent assis tenant un sceptre dans leur main gauche et ce qui ressemble à une fleur de lys dans leur main droite. La tête du sceptre est un losange, mais souvent les fleurons de la couronne ressemblent à des fleurs de lys.

C. Pièce avec la Fleur de Lys

Les plus anciens exemples connus de fleurs de lis similaires à celles utilisées dans le monde occidental médiéval et à l'époque moderne, se trouvent sur des bas-reliefs assyriens du 3e millénaire avant J.-C. On la trouve sur des diadèmes, des colliers, des sceptres, et semble déjà jouer le rôle d'attribut royal. Ceux trouvés un peu plus tard en Crète, en Inde et en Egypte ont probablement une signification similaire. En numismatique, on retrouve la fleur de lys sur quelques pièces grecques et sur plusieurs pièces romaines de la République (marque des magistrats monétaires) ou de l'Empire (attribut de l'Espoir). Et aussi surtout sur les pièces gauloises. Une pièce mamelouke (1390) et une pièce de Louis VI de France (1110-30). Toutes présentant une fleur de lys caractéristique (au moins la moitié supérieure d'une pièce, et une sorte de triangle dans la moitié inférieure).

Alors que, dans les monnaies grecques et romaines, il s'agit d'un fleuron de forme variable, dans le cas celtique. Il s'agit d'une véritable fleur de lys héraldique telle qu'elle réapparaît au XIIIe siècle.

pièce-fleur-de-lys

D. La légende de Clovis

Clovis, en route pour combattre le roi d'Aquitania Alaric et le vaincre à Vouille près de Poitiers (en 507), cherchait en vain un gué pour traverser une rivière. Lorsque tout d'un coup, une biche effrayée par les soldats, sauta à travers la rivière le long d'un gué qu'elle ne connaissait que trop bien. Toute l'armée suivit alors. Sur les rives, des iris jaunes sauvages poussaient en abondance : Clovis descendit de son cheval, en prit un et le mit sur son casque comme symbole de sa future victoire. Par la suite, les rois de France ont utilisé la fleur de lys comme emblème. L'histoire est bien sûr fantaisiste, mais elle est belle.

fleur-de-lys-jaune

E. Fleur de Lys Définition

L'explication la plus probable de l'origine de la fleur de lys comme dispositif des rois de France, est celle avancée par M. Rey, qui a reçu l'approbation de M. Planche : que la fleur de lys, ou fleur de luce n'était qu'un rébus signifiant fleur de Louis. Jusqu'à l'époque de Louis VII, les rois de ce nom (identique à celui de Clovis) s'appelaient et se signaient Loi ou Loys. Même après que le nom se soit stabilisé dans sa forme actuelle, Loys était encore la signature des rois de France jusqu'à l'époque de Louis XIII (1610-43). Loys, ou Louis VII a reçu de son père le nom de famille Florus.

Les pièces de monnaie de Louis VI et Louis VII sont les plus anciennes sur lesquelles la fleur de lys apparaît. Mais elle apparaît également à cette époque sur les pièces de Florence, ville qui a servi de monnaie à de nombreux souverains européens, d'où le nom de Florin.

fleur de lys

F. Lis et Iris en français

La première utilisation du mot "iris" en français se trouve dans un manuscrit du XIIIe siècle. Le Livre des Médecines Simples, où il est dit : "iris porte roge flor et ireos blanches". Le mot existait déjà auparavant pour désigner un prisme ou un rocher à travers lequel la lumière se diffracte en un arc-en-ciel (ici l'étymologie est claire : Iris, messagère des Dieux).

Le premier exemple du mot "lis", pluriel d'un "lil" non testé du latin lilium, se situe vers 1150 pour la fleur. Ce mot est souvent utilisé comme métonymie de la fleur de lys et dans de nombreuses métaphores sur la blancheur, la pureté, etc. Le mot fleur de lis est également utilisé comme métaphore de la Vierge Marie (1223). La première utilisation claire du mot "fleur de lys" dans son acception héraldique, remonte à 1225 dans Durmart le Gallois. Bien que Victor Gay (Glossaire Archéologique du Moyen-Âge, vol. 1, Paris, 1887) affirme que le mot est utilisé dans une ordonnance de Louis VII (1137-1180), sans donner aucune référence. Ce qui est vraiment étrange, c'est que le lys était une métaphore si constante de la blancheur, qu'il allait par la suite devenir une charge d'or... ? 🤔

fleur-de-lys-jaune

G. Interprétations de la Fleur de Lys

Dans son dictionnaire (s.v. fleur de lys), Furetière mentionne une hypothèse avancée par Godefridus Henschenius, un prêtre jésuite flamand (1601-81). Il prétend que la fleur de lys représente le drapeau jaune (Iris Pseudacorus) et mentionne que le nom de cette fleur en allemand est "Lieskblume". C'est ainsi que Furetière l'écrit. Il faut un certain temps pour comprendre qu'il voulait dire Lieschblume. Il s'avère que, selon l'encyclopédie Brockhaus, le mot Liesch (que l'on trouve aussi sous le nom de Leesch et Lees) désigne un certain nombre de plantes de la famille des roseaux. Ainsi que des plantes en forme de roseau, comme entre autre, la gelbe Schwertlilie.

Aujourd'hui, Lilie est le lys, Schwertlilie est l'iris, et gelbe Schwertlilie (littéralement iris jaune) est l'Iris Pseudacorus l'iris sauvage indigène de l'Europe. Dans le Deutsches Wörterbuch de Grimm (Leipzig, 1885, vol. 7), le liech serait apparu sous de nombreuses formes au Moyen Âge et dans de nombreux dialectes : lisch, lüsch, lies, liesz, liesze, lieyes, leys. De plus, Grimm traduit Lieschblume par "flos iridis" et "flos gladioli".

fleur de lys jaune

Lieschblume est donc la fleur d'iris, et le Liesch est l'un des noms du drapeau jaune, I. pseudacorus. De plus, Liesch a été écrit de différentes façons : Lees, Lies, Liesz, Leys, Lieyes. Cela suffit à croire qu'à l'époque pré-héraldique (vers 10e et 11e siècle), une confusion a pu naître dans le Nord de la France entre Lieschblume, traduit par fleur de lys et la fleur d'iris. En anglais, l'iris était souvent appelé fleur de lys ou flower-de-luce, depuis le XVIe siècle.

3) Faits intéressants à propos de la "Fleur de Lys"

A. Fleur de Lys : Lieschblume

Une hypothèse émise au XVIIe siècle semble très plausible. Une sorte d'iris sauvage, l'Iris pseudacorus est de couleur jaune et pousse dans les marais. Son nom en allemand est Lieschblume (aussi gelbe Schwertlilie), mais Liesch s'épelait aussi Lies et Leys au Moyen Âge. Il est facile d'imaginer que, dans le nord de la France, le Lieschblume aurait été appelé "fleur de lis". Cela expliquerait le nom et l'origine formelle du dessin, comme un drapeau jaune stylisé. Il existe (comme énoncé un peu plus haut) une légende fantaisiste sur Clovis qui associe explicitement le drapeau jaune aux armoiries françaises. Cette théorie est que le drapeau jaune est également appelé flambe ou flamme en vieux français, ce qui le relie très bien à l'oriflamme.

fleur-de-lys

B. Fleur de Lys : Confusion d'une autre Fleur

Ce qu'elle est, ou était à l'origine, fait l'objet de vifs débats. C'est une fleur stylisée, mais quelle fleur ? Elle ressemble plus à un iris qu'à un lys. De plus, les lis ne sont jamais jaunes à l'état sauvage, alors que certains iris le sont. Pourrait-il y avoir eu une confusion entre les deux fleurs ? Le mot "lis" apparaît en français en 1150, alors que le mot "iris" désigne la fleur au XIIIe siècle. Le terme "fleur de lys" au sens héraldique est attesté en 1225. Une confusion semble peu plausible.

fleur-de-lys 

C. Fleur de Lys : Scoutisme

La raison pour laquelle le symbole de la fleur de lys a été incorporé par les scouts, c'est car, traditionnellement la fleur de lys désignait le nord sur les cartes. Et de ce fait, Baden-Powell a choisi ce symbole entant qu'emblème dans le monde du scoutisme.

fleur-de-lys-scout

4) Porter la Fleur de Lys : un symbole religieux protecteur

Comme vous avez pu le constater à travers cet article, la fleur de lys est un symbole ancien souvent associé à la royauté française. Mais aux yeux de l’Église, elle symbolise la pureté depuis l’Antiquité. C’est pour cette raison qu’elle a été utilisée pour représenter la Vierge Marie. Jusqu’à aujourd’hui, la fleur de lys est considérée comme un symbole religieux. Il existe même des bijoux chrétiens confectionnés à son image.

Si vous souhaitez porter ce signe chrétien symbolique en guise de porte-bonheur sacré, nous vous invitons à visiter notre boutique en ligne proposant plusieurs Bijoux de la Fleur de Lys.


Laissez un commentaire

N'hésitez pas à partager notre article à vos proches et nous laisser un commentaire, votre avis nous intéresse ! 😇

Recevez un e-mail chaque semaine vous partageant un verset et vous signalant la sorti de nos nouveaux articles de blogs :