signification-du-careme

Carême et Résurrection -

Signification du Carême

de lecture

Qu’est-ce que le carême ? Quelle est son importance dans la religion ? Pourquoi le faire ?

Prenez un petit instant pour en apprendre plus.

Spécialiste de la religion chrétienne, nous présentons ici les informations nécessaires à la pratique du culte chrétien. Trouvez dans cet article l’importance du carême dans le christianisme et comment exprimer votre dévotion à Dieu à travers le carême.

Cette période de l’année est une fraction de l’année liturgique qui est marquée par un rapprochement avec Dieu à travers jeûnes et abstinence pendant quarante jours. Ce jeûne est pratiqué pour rendre hommage à la traversée du désert et aux quarante jours de jeûnes du Christ. Pour l’année 2022, le carême se tiendra du mercredi 2 mars au jeudi 14 Avril. Le carême, évènement central du christianisme, est précédé par Mardi Gras et mercredi des Cendres et suivi par Pâques.

Vous trouverez dans cet article :

  • L’Origine du carême ;
  • Pourquoi faire le carême ;
  • Comment le pratiquer.
Rentrons maintenant dans le vif du sujet.

    L’origine du carême

    origine-de-carême

    La période de carême dans l’année liturgique s’est construite au cours du IV° siècle à Jérusalem, Constantinople, Rome et Alexandrie. Le carême a des origines liées aux préparatifs des catéchumènes afin d’être baptisé le jour des Pâques et le moment d’absolution collectif afin de réconcilier les pécheurs.

    Entre le V°- VI° siècle, les quarante jours commençaient le sixième dimanche avant Pâques et prenaient fin le Jeudi saint, considérés comme jour de réconciliation entre pénitents. Durant le Moyen-Âge, le catéchuménat commence à subir l’ombre du baptême des enfants, et la pénitence publique est de moins en moins pratiquée. Cela marque un tournant dans l’histoire du carême qui est devenu essentiellement un temps de pénitence pour tous, la confession est de rigueur, il s’agit "faire ses Pâques".

    À l'origine, la période de Carême débutait un dimanche, quarante jours avant le Jeudi saint, qui est le jour de Pâques. Cette période a été décalée par le pape Grégoire le Grand au mercredi précédent qui est le mercredi des Cendres et s'achève le Samedi saint.

    Cette période de jeûne nous aide à être plus sensibles à la victoire de Dieu contre le mal. En effet, le saint-esprit pousse Jésus à vivre dans le désert pendant 40 jours durant lesquels il sera tenté par le diable dans un mode de vie sauvage. Ce périple teste sa foi et ses vertus avec des conditions très difficiles. Il réussit là où tout le peuple hébreu a échoué.

    On parle de quarante jours pour le périple de Jésus Christ et donc pour le carême, car ce nombre est symbole de mûrissement dans la Bible, un temps de maturation qui prépare pour être digne de Dieu. Les Hébreux ont passé quarante ans dans le désert avant d’entrer dans la terre promise. Moïse et Élie ont passé quarante jours sur le Sinaï. Enfin Jésus est poussé à passer quarante jours dans le désert pour que sa foi soit mise à l’épreuve. Le mot "Carême" signifie quarantième qui vient de la contraction du latin "quadragésimal".

    Pourquoi faire le carême

    pourquoi-faire-carême

    Sachez que le jeûne nous permet de mieux connaître ce qu’il y a en nous, et ce à quoi nous aspirons réellement. Le carême ne se résume pas à un geste de pénitence, car c’est un signe de solidarité envers les pauvres et une invitation au partage et à l’aumône. On se prive de ce qui nous rassasie pour combattre la tyrannie des besoins du corps.

    Gardez en tête que le carême est une période joyeuse ! On prépare les fêtes de Pâques, car on célèbre la Résurrection du Christ d’entre les morts, la victoire du bien contre le mal et la vie contre la mort.  Le carême casse la routine de la vie liturgique et des rites de prières en mettant l’accent sur la bonté, le partage et l’abstinence. Le carême s’effectue dans une atmosphère simple et joyeuse pour s’ouvrir au Christ-Roi.

    Les raisons principales du jeûne pendant le carême :

    jeûne-pendant-le-carême

    Être plus attentif aux paroles de Jésus-Christ pour que le cœur et l’esprit soient comblés avant l’estomac.

    C’est aussi l’occasion de méditer sur la chance que l’on a de pouvoir se nourrir à notre faim alors que d’autres n’ont pas cette chance, et prendre le temps de remercier le ciel.

    Penser à ceux qui sont privés de repas et organiser la prochaine forme de partage.

    Réfléchir à ce qui nous manque autant que le pain : à quel point prend-on soin de ceux qui nous sont chers, savent-ils qu’ils comptent pour nous ?

    Nourrir notre cœur en écoutant la Parole de Dieu.

    Donner plus de temps à la prière pour confier à Dieu ce dont notre cœur a réellement besoin.

    Comment pratiquer le carême

    carême-dans-église-catholique

    Le carême se base sur 3 principes : le jeûne, la prière et l’aumône.

    Le jeûne

    Le jeûne s’assimile à une purification qu’elle soit physique ou mentale. C’est une purification sur ce qui nous est toxique au quotidien. On peut alors jeûner de toutes les habitudes malsaines qui ne se rapportent pas forcément à la nourriture. C’est le jeûne de l’addiction. Par exemple, un jeûne d’internet, pour certains, permettrait d’être plus actifs et ne pas subir sa propre vie. Cette pratique est bénéfique en sa capacité à nous libérer de ce qui nous attache, de nos égoïsmes qui sont souvent très charnels, pour nous ouvrir à autre chose qu’à nous-mêmes.

    la-vie-de-jesus

    Cela consiste à se priver de certaines choses afin de s’autoprouver qu’on est libre des biens matériels et d’honorer Dieu. Cette pratique met l’accent sur notre personne intérieure telle que le sauveur nous a conçus. Notre existence ne se résume pas à ce que nous consommons. C’est pourquoi il faut se libérer de la tentation.

    Le jeûne est censé commencer le jour du mercredi des Cendres. Il s’agit de manger le matin et le soir. L’esprit du jeûne se pratique également tous les mercredis et vendredis de carême pour ceux qui ne le pratiquent pas pendant les 40 jours. On évite de manger gras. Tout effort commence par une offrande à Dieu et le temps libéré ne doit pas être remplacé par d’autres activités, mais est un moment propice à la prière. Les sacrifices pourront être offerts de manière plus ciblée comme pour les défunts, les malades, les jeunes, les personnes en difficulté, etc.

    Le partage ou l’aumône

    grace-de-jeûne-chrétien

    Grâce au jeûne, on se sent plus libre. Il est donc temps se rapprocher de nos frères et sœurs. L’aumônerie se fait en premier lieu en famille, à table pendant les repas, sans télévision ni téléphones, d’abord dans le dialogue et l’écoute de l’autre, plus grand ou plus petit. Le partage commence par l’attention pour l’autre. Le gaspillage est le premier ennemi de la charité. Il faut donc s’assurer de ne pas jeter ce qui aurait pu être consommé.

    Cela ouvrira votre cœur à vos proches et au fils de Dieu et vous permettra de profiter pleinement du temps pascal. 

    La prière

    La prière nous comble et nous remplit de la présence divine. De la même manière que pour le jeûne et le partage, on suivra l’Évangile selon Saint Matthieu (Mt 6, 1-18) qui engage à vivre le jeûne, le partage et la prière « dans le secret », il s’agit de suivre cet engagement intérieurement et pas de manière extérieure et ostentatoire. Il ne s’agit pas seulement d’aller plus souvent à la messe. Ce qui compte, c’est l’attitude intérieure et non pas le respect formel d’un rite par obéissance ou par coutume.

    10 pratiques à réaliser pendant le carême

    vivre-le-temps-de-carême
    • Réciter chaque matin le « Notre Père », chaque soir, le « Je vous salue Marie ».
    • Chaque semaine, trouvez une phrase dans l’évangile qui servira de mantra.
    • Se confesser : le carême est un temps de pénitence, il faut en profiter pour se laver de ses péchés.
    • Faire une bonne action désintéressée chaque jour.
    • Ne pas rendre le mal par le mal : si vous vous sentez blessé, ne cherchez pas à rendre la monnaie de sa pièce à la personne qui vous a blessé.
    • Prendre le temps de s’intéresser à ceux qui vous entourent. Privilégier la communication avec autrui.
    • Pendant le carême, s’assurer de toujours sortir de table avec une petite faim.
    • Accorder le pardon. Pardonner les actes subits.
    • Tenir ses promesses et faire honneur à sa parole.
    • S’abstenir : ne pas se laisser séduire par les biens matériels. Pas d’achat inutile, pas de consommation abusive. Concentrez-vous sur votre esprit et votre foi.

      Pratiquez le carême avec les prières sur notre blog

      Vous comprenez maintenant toute l’importance et l’enjeu du carême dans le christianisme. À présent ce temps liturgique n’a plus aucun secret pour vous et vous permettra de nourrir votre foi chrétienne et vous rapprocher d’une rédemption.

      Apprenez en plus sur les autres évènements de l’année liturgique grâce à notre blog, il vaut le détour.

      Et vous pouvez également parcourir notre page de collection bijoux crucifix dans notre boutique chrétienne en ligne juste en cliquant sur l'image ci-dessous:

      collections-bijoux-crucifix

      Laissez un commentaire

      N'hésitez pas à partager notre article à vos proches et nous laisser un commentaire, votre avis nous intéresse ! 😇

      Partagez Votre e-mail et Recevez Gratuitement Notre Livre Chrétien ! 🙏📖