est-ce-que-les-templiers-existent-encore

Templier -

Est-ce que les templiers existent encore ?

L’ordre des templiers est une institution religieuse supposée avoir disparu depuis sept siècles. Les templiers continuent de fasciner les gens jusqu’à ce jour. Leur histoire, telle que la plupart des gens la connaissent, regorge de mythes et de légendes. Nous avons donc décidé de rédiger cet article pour vous révéler toute la vérité sur les templiers, également appelés les pauvres chevaliers du Christ et du Temple de Salomon.

Si vous avez des proches qui aimeraient également en savoir davantage sur l’histoire des templiers, n’hésitez pas à partager cet article avec eux ! ⚔️ 🙏

Ce qui est sûr est que les templiers étaient des serviteurs de Dieu. Leur rôle était de protéger les chrétiens de Jérusalem. Mais ce célèbre et mystérieux ordre religieux militaire a-t-il vraiment été dissout ? Vous trouverez la réponse ci-dessous. D’ailleurs, cet article répond aux questions suivantes :

  • Qui sont les templiers ?

  • Quelles est la véritable histoire des templiers ?

  • Les templiers existent-ils encore de nos jours ?

Entrons sans attendre dans le vif du sujet !

Qui sont les templiers ?

Les templiers ou les pauvres chevaliers du Christ, ou encore les chevaliers du Temple de Salomon, forment un ordre à la fois religieux chrétien et militaire. L’ordre en question a été fondé en 1118 en terre sainte, à Jérusalem. Le travail des templiers était de protéger les chrétiens contre les attaques des troupes musulmanes lorsqu’ils se recueillaient sur le tombeau de Jésus, notre Sauveur. Les templiers étaient des soldats et des moines en même temps.

L’ordre du Temple dépendait totalement de l’Église catholique qui a toujours été gouvernée par le pape. Ainsi, le pape était à la tête de l’ordre même si, bien évidemment, il ne participait pas physiquement aux combats des chevaliers. À l’époque, l’ordre avait des revenus considérables et pouvait facilement financer son activité militaire au Proche-Orient. En effet, de nombreux chrétiens, notamment en terres dispersées dans l'Europe occidentale, faisaient des dons pour soutenir les templiers. L’ordre gérait ses possessions, argent et terrains, en les regroupant en commanderies.

templier-chretien

En outre, les templiers étaient des banquiers, tant en Europe qu’au Proche-Orient. Ils prêtaient de l’argent aux souverains européens qui se sont engagés dans les Croisades. En ce qui concerne les templiers de France en particulier, ils étaient également les gardiens du trésor royal. Dans toutes les situations, ils se mettaient au service du christianisme et de leur prochain.

Le recrutement d'un templier

templier-chevalier

Avant d’être recruté, un templier est soit un chevalier issu de la noblesse, soit un sergent (un homme libre non noble). L’adhésion à l’ordre est entièrement gratuite et volontaire. Une fois dedans, le soldat doit prononcer des vœux de pauvreté, de chasteté et d’obéissance. Sur ce point, on peut le considérer exactement comme un moine. Templier un jour, templier toujours ! En d’autres termes, l’appartenance à l’ordre du Temple est à vie, sauf exclusion par le pape pour faute jugée grave.

Outre le volontariat, les critères de recrutement d’un templier sont :

  • Avoir au moins 18 ans ;

  • Être célibataire ;

  • Ne pas être membre d’un autre ordre ;

  • Ne pas avoir de dette ;

  • Être sain de corps et d’esprit.

La philosophie des templiers

règle-des-templiers

À l’instar des moines, les templiers vivent selon la règle de saint Benoît. Il s’agit d’une règle monastique établie et rédigée par saint Benoît de Nursie dans le but de guider ses disciples dans le cénobitisme, une vie monastique communautaire. Elle fut écrite entre 530 et 556 et explique en détails la vie des moines. Les modalités de liturgie, de travail et de détente sont donc d’inspiration bénédictine.

Selon cette règle, tous les templiers forment une grande famille. Chacune de leur journée est bien réglée. Comme les disciples de saint Benoît, par exemple, la communauté se ressemble plusieurs fois par jour à des heures fixes pour prier ensemble. La devise de saint Benoît est : « On ne préférera rien à l'Œuvre de Dieu ». Celle des chevaliers templiers est « NON NOBIS DOMINE, NON NOBIS, SED NOMINI TUO DA GLORIAM ». C’est du latin qui signifie : PAS EN NOTRE NOM SEIGNEUR, PAS EN NOTRE NOM, MAIS AU NOM DE TA GLOIRE. 🙌

La règle de saint Benoît comporte encore de nombreuses clauses, mais les templiers ont dû adapter certaines d’entre elles en fonction de leur mode de vie de guerriers. Par exemple, ils ont pratiqué le jeûne avec modération, car ils devaient rester en très bonne condition physique.

La tenue des templiers

bouclier-des-templiers

Au sein de l’ordre, les chevaliers portent un manteau blanc, tandis que les sergents mettent une bure. Les deux types de manteaux sont ornés d’une croix rouge sur l’épaule gauche. La couleur rouge de la croix des templiers a été choisie en symbole du sang du Christ versé pour notre Salut. La forme de la croix peut varier mais en tout cas, la perte de l’habit est une faute grave passible d’exclusion temporaire ou définitive de l’ordre.

En théorie, les templiers devaient se raser le crâne pour une question de praticité et d’hygiène. Cela les évite aussi de se préoccuper de leur apparence physique. Les cheveux rasés est également un signe d’appartenance à l’ordre monastique.

Les équipements des templiers

croix-chevalier-des-templiers

Trois chevaux sont mis à la disposition de chaque chevalier templier : un destrier pour combattre, un palefroi pour se déplacer et un sommier pour transporter les affaires personnelles. Les dignitaires font figure d’exception, car ils reçoivent un cheval en plus : un turcopole qui est plus rapide au combat. Les chevaux n’appartiennent pas vraiment aux templiers et ils sont placés sous la régie du maréchal de l'ordre. Ces montures proviennent souvent des possessions templières d'Occident et transportés par bateau au Proche-Orient.

Par ailleurs, le templier reçoit un trousseau à son entrée dans l’ordre du Temple. Le trousseau contient du matériel militaire comme un haubert, un heaume (casque), des chausses de fer, un chapeau de fer, une épée, une lance, un écu, une masse d'armes pointues à la mode turque, trois couteaux, des souliers d’arme et un jupon d’arme. On lui donne également ses habits de templier dont deux manteaux blancs avec la croix rouge, une pelisse, une chape, une cotte, une ceinture, deux chemises, un jupon et une couverture de chevaux.

Pour dormir, le chevalier templier utilise une paillasse, un drap et une couverture. Il dispose de deux sacs pour ranger ses habits et un autre pour ranger son haubert. Pour la toilette, il reçoit une serviette de bain. Une autre serviette lui est offerte pour les repas. Pour prendre soin de ses chevaux, il dispose d’un tamis pour cribler l’orge (nourriture principale des chevaux) et d’un chaudron. En cas d’affectation ou d’exclusion, tout ce matériel est restitué à l’ordre.

Quelles est la véritable histoire des templiers ?

Parlons maintenant de l’histoire des templiers pour voir si tout ce que vous avez entendu ou lu sur le sujet jusqu’ici reflète bien la vérité !

L'origine de l'ordre du Templier

naissance-des-templiers

Tout commence en 1120 en Palestine chrétienne, plus précisément au concile de Naplouse. Neuf chevaliers français y combattent depuis des années. Ils se regroupent autour d'Hugues de Payns et Godefroy de Saint-Omer. Ils ont pour mission de protéger les routes et les pèlerins des assauts. Le roi de Jérusalem, Baudouin II, les installent dans une aile de son palais, là où se trouvait le Temple de Salomon, d’où leur appellation les chevaliers du Temple.

Le développement de l'ordre des templiers

chevaliers-du-temple-de-jerusalem

En 1127, quelques templiers retournent en France pour demander des aides financières et recruter de nouveaux soldats. Ils en profitent pour mettre en place et rédiger une règle de vie pour le groupe (inspirée de la règle de Saint Benoît). Leur séjour dure plusieurs mois. Ils parcourent alors de nombreuses régions françaises en quête de nouveaux templiers. Ils sont même allés jusqu’en Angleterre.

En 1129, les templiers en voyage en Europe participent au concile de Troyes. Ils y rencontrent des dignitaires de l'Église catholique ainsi que des grands seigneurs français. La création de l’ordre des templiers devient officielle lors de cet événement. Peu de temps après, la papauté prend la tête de l’ordre et décide de lui accorder certains privilèges en guise de soutien.

En 1139, le pape Innocent II assure donc la protection des templiers et leur permet d’avoir leurs propres prêtres nommés les frères chapelains. Ces derniers ne sont pas sous l’autorité des évêques locaux. En 1145, l’ordre des chevaliers du Temple ne dépend que de la papauté qui l’exempte de l’hommage vassalique. Par ailleurs, les terrains appartenant aux templiers sont exemptés de dîmes même si l’ordre peut obtenir des dîmes.

Les sanctions d'un templier commettant une faute

Comme nous l’avons déjà indiqué, les templiers vivent sous certaines règles à la manière des moines. Le manquement à l’une ou plusieurs de ces règles conduit à une punition. Les sanctions contre les templiers fautifs sont graduées selon la gravité des fautes. Voici quelques exemples :

  • Pour une faute non grave, le chevalier doit jeûner un vendredi.

  • Pour une faute plus grave, il doit jeûner pendant deux à trois jours et effectuer des corvées.

  • Pour une faute considérée comme très grave, le templier doit manger par terre, jeûner pendant 3 jours d’affilée, faire des corvées et perd la garde de ses chevaux.

  • Pour désobéissance, le châtiment est la perte de l’habit pendant un an et un jour maximum. Cela veut dire que le templier sanctionné devient un laboureur esclave durant ce temps.

  • La perte de la maison ou l’exclusion s’applique en cas d’hérésie, de sodomie, de simonie, de violation du secret des délibérations du chapitre, de sortie non autorisée, de fuite de champ de bataille, de meurtre d’un chrétien et de trahison.

La fin de l'ordre des templiers

Après de nombreuses décennies de service et de combat au nom de Dieu, notre Seigneur, l’ordre des templiers prend fin en 1314 après que ses chefs aient été exécutés. Le roi de France, Philippe IV le Bel ou le Roi de fer, les accuse alors de tous les crimes d’infamie possibles dont l’hérésie, l’idolâtrie et la sodomie. Il finit par les condamner suite à un procès de conception. Le dernier Grand Maître Jacques de Molay est brûlé vif le 13 mars. Les templiers survivants sont persécutés et torturés jusqu’à ce qu’ils avouent les crimes que le roi leur reproche.

Mais l’ordre s’est-il vraiment dissout de façon définitive ?

Les templiers existent-ils encore de nos jours ?

devenir-templier-aujourd-hui

Étant donné que la raison de la création de l’ordre est de protéger les chrétiens en pèlerinage sur le Saint Sépulcre à Jérusalem, il peut paraître absurde de devenir un templier de nos jours. Mais au fil des années, les chrétiens, ceux qui savent les véritables valeurs de chevaliers du Temple, ont voulu suivre leur exemple. Certains portent alors des bijoux templiers avec la croix et le slogan NON NOBIS DOMINE, NON NOBIS, SED NOMINI TUO DA GLORIAM gravé dessus. D’autres décident même de devenir moines et adopter le même mode de vie que les templiers d’antan.

Les néo-templiers cultivent l’engagement des moines soldats du XIIe siècle et consacrent leur vie à servir Dieu et l’Église. Ils suivent les mêmes règles au quotidien. Récemment, des journalistes ont découvert des commanderies de templiers à Cambrésis et à Courtefontaine. Les nouveaux chevaliers portent une cape blanche avec une croix rouge et s’arment d’épée. Ils font serment d’obéissance et de discrétion. D’ailleurs, ils sont tellement discrets que la plupart d’entre eux préféraient fuir les journalistes.

Les templiers de nos jours gardent le même slogan NON NOBIS, DOMINE, NON NOBIS, SED NOMINI TU DA GLORIAM. Ils reprennent tous les rituels de leurs ancêtres dont le cérémonial du salut de l’épée qui symbolise la justice. Alors, 7 siècles après la supposée fin de l’ordre des templiers, il s’avère qu’il existe toujours. La France compte quelques commanderies éparpillées dans de nombreuses villes comme Épinal, Metz, Luxeuil-les-Bains, etc. La plus grande de toutes est certainement celle de Courtefontaine, la Commanderie André de Montbard qui fait partie de l’ordre OSMTH ou Ordo supremus militaris templi hierosolymitani.

Les missions des templiers d'aujourd'hui

les-templiers-chevaliers-du-christ

Il existe environ un millier de néo-templiers en France et ils appartiennent à des ordres différents. Leur mission est de faire perdurer le plus célèbre ordre religieux du Moyen-Âge dans la discrétion. Ils n’attendent aucune reconnaissance de l’Église. D’ailleurs, le Vatican ne reconnaît que les ordres de Malte et du Saint-Sépulcre. En résumé, les véritables missions des néo-templiers sont :

  • Réunir les croyants (hommes et femmes) ayant un esprit chevaleresque.

  • Protéger le patrimoine culturel et les traditions de notre civilisation.

  • Veiller à l’épanouissement spirituel des membres de l’ordre du Temple en respectant ses traditions.

  • Préserver les traditions des templiers de Jérusalem.

  • Pratiquer des œuvres de bienfaisance.

  • Parrainer des études philosophiques et historiques.

Vous savez maintenant que les templiers existent toujours et que certaines légendes les concernant sont totalement fausses. Au début, les chevaliers du Temple de Salomon avaient pour mission de protéger les pèlerins chrétiens qui priaient sur le tombeau de Jésus. Ils ont été accusés de nombreuses infamies mais en réalité, les templiers étaient des croyants avec des principes inébranlables. Ils se dévouaient entièrement à Dieu en protégeant ses fidèles. De plus, ils étaient sévèrement punis au sein même de l’ordre s’ils commettaient ne serait-ce qu’une seule des fautes dont le roi de France les a accusés. Aujourd’hui, il est possible de rendre hommage à ces braves guerriers en portant un tee-shirt, une bague chevalière ou un collier orné d’une croix rouge avec ou sans l’inscription NON NOBIS, DOMINE, NON NOBIS, SED NOMINI TU DA GLORIAM.

Pour ce faire, nous vous invitons à découvrir notre collection vous proposant plusieurs bijoux templiers : bijoux de la croix rouge, bijoux saint Michel, bijoux saint Benoît, et plein d'autres encore :

bijoux-des-templiers
Nos bijoux ont été fabriqués à la main et sont seulement disponibles sur notre site chrétien. Nous proposons également des joyaux de saint Christophe, du Christ, de la croix de Jérusalem et plein d'autre encore.
Pour un plus large choix, voici d'autres bijoux : des chevalières médiévales du site medieval-fantasy.fr.

1 commentaire

  • Maurice Renault

    J’aimerais que l’Ordre du Temple reconnu par le Vatican revienne à la vie avant que je quitte cette vie …

Laissez un commentaire

N'hésitez pas à partager notre article à vos proches et nous laisser un commentaire, votre avis nous intéresse ! 😇

Partagez votre e-mail et recevez gratuitement notre e-book ! 🙏📖

070e5e08b84fbf90