🙏 Annonce : Fin du Mois de Marie, Recevez 4 Livres Gratuits pour 1 Commande

🙏 Librairie et Boutique - Livraison Gratuite | Visiter le Centre

Comment Jésus a Choisi Ses Apôtres ?

comment-jesus-a-choisi-ses-apotres
redacteur-chretien-Benoit

Écrit par Benoît Santos - Mis à jour le 6 mai 2024

Sommaire :

    Avant de poursuivre votre lecture et savoir comment et pourquoi Jésus-Christ a choisi certaines personnes pour devenir ses apôtres, nous souhaitons vous partager d'autres articles sur les 12 apôtres et le Christ disponibles gratuitement juste ci-dessous :

    En savoir plus sur comment les disciples du Christ ont été choisis

    comment-jesus-a-choisi-ses-disciples

    Nous aimerions peut-être penser que nous sommes responsables de venir à Dieu pour être sauvés par le Christ, mais Jésus a dit aux disciples : « Vous ne m'avez pas choisi, mais je vous ai choisis et vous ai désignés pour que vous alliez porter du fruit et que votre fruit demeure. , afin que tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne » (Jean 15:16). Le contexte ici n'est pas que Jésus choisit les douze disciples uniquement pour être des apôtres, mais les choisit pour recevoir la vie éternelle. Ils sont appelés à « aller porter du fruit ». Plus tôt, Jésus a dit : « Ne vous ai-je pas choisis, les Douze ? Et pourtant l'un de vous est un démon » faisant référence à Judas bien sûr (Jean 6:70). Dieu est souverain. Nous ne sommes pas. Paul écrit que « personne ne comprend ; personne ne cherche Dieu » (Rom 3:10) et «Dieu regarde du ciel les enfants de l'homme pour voir s'il y en a qui soient intelligents, qui recherchent Dieu » (Psaume 53:2). Un regard sur tous les prophètes de l'Ancien Testament montre que Dieu les a appelés (Jer 1). Ils n'ont jamais cherché Dieu. Cette liste inclut aussi les Patriarches comme Moïse (Ex 3) et Abraham (Gen12:1-3). Jésus précise que « Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m'a envoyé ne l'attire. Et je le ressusciterai au dernier jour » (Jean 6:44).

    Jésus appelle ses premiers disciples

    Dans l'Evangile de Jean, il est dit que certains des disciples de Jean-Baptiste ont commencé à suivre Jésus (Jean 1:37). L'un des disciples de Jean était apparemment André car il est dit que " l'un des deux qui entendit Jean parler et suivit Jésus était André, le frère de Simon Pierre " (Jean 1:40) mais le véritable appel est venu quand Jésus est allé vers eux et là où ils gagnaient leur vie et «Alors qu'il se promenait au bord de la mer de Galilée, il vit deux frères, Simon (qui s'appelle Pierre) et André son frère, jetant un filet dans la mer, car ils étaient pêcheurs. Et il leur dit : « Suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d'hommes. Aussitôt ils laissèrent leurs filets et le suivirent. Et partant de là, il vit deux autres frères, Jacques, fils de Zébédée, et Jean, son frère, dans la barque avec Zébédée, leur père, raccommodant leurs filets, et il les appela. Aussitôt ils laissèrent la barque et leur père et le suivirent » (Matthieu 4 :18-22).

    Plus d'appels

    « Le lendemain, Jésus décida d'aller en Galilée. Il trouva Philippe et lui dit : « Suis-moi. Or Philippe était de Bethsaïda, la ville d'André et de Pierre. Philippe trouva Nathanaël et lui dit : « Nous avons trouvé celui dont Moïse dans la loi et aussi les prophètes ont écrit : Jésus de Nazareth, fils de Joseph» (Jean 1:43-45). L'appel de Dieu est un appel efficace, ce qui signifie que ce que Dieu propose de faire est fait ! Jésus n'a jamais demandé à Philippe « Veux-tu me suivre ? mais l'a simplement dit comme une commande impérative, "Suivez-moi." Encore une fois, Jésus "a décidé d'aller" et dans ce cas, "en Galilée" et "a trouvé Philippe". Puis il lui dit : « Suis-moi. Si quelqu'un me dit « J'ai trouvé Jésus », je demande : « Était-il absent ? Je crois qu'Il vous a trouvé. Vous étiez autrefois perdu mais maintenant vous êtes retrouvé. Aveugle mais maintenant tu vois. Si vous étiez aveugle, vous n'auriez pas pu trouver le chemin (Jean 14 :6 ; Actes 4 :12).

    Autres personnes appelées

    « Après cela, il est sorti et a vu un collecteur d'impôts nommé Levi, assis à la cabine des impôts. Et il lui dit : « Suis-moi. Et laissant tout, il se leva et le suivit » (Luc 5 :27-28). Encore une fois, Jésus-Christ ne leur demande rien, ne les consulte pas ou ne leur laisse pas le temps de réfléchir. Il dit juste "Suivez-moi" et il n'y a pas de plan B donné. Dieu fait à nouveau l'appel et étonnamment, même les prostituées et les collecteurs d'impôts entreront dans le royaume avant que les juifs bien-pensants ne le fassent (Matthieu 21:31) parce qu'ils se sont repentis et ont fait confiance au Christ.

    Jésus choisit les apôtres

    Un disciple n'est pas la même chose qu'un apôtre, ce qui signifie simplement "l'envoyé". Nous sommes tous appelés à être des disciples du Christ, mais les douze apôtres originaux ont été spécifiquement ordonnés par Jésus-Christ lui-même, en personne. Seul Paul sera plus tard appelé comme apôtre, mais même lui a eu une rencontre avec le Dieu vivant en Jésus-Christ sur le chemin de Damas et, comme les autres apôtres, ils ont été appelés de manière audible par Jésus-Christ et étant en sa présence. Être appelé comme Apôtre n'est pas une décision d'origine humaine. Les disciples sont des « étudiants » ou des « élèves », mais les apôtres sont ceux que Dieu choisit spécifiquement d'envoyer.

    Jésus n'a pas immédiatement choisi les douze apôtres. Il alla d'abord prier à ce sujet et ce n'était pas une courte prière de deux minutes car " il sortit sur la montagne pour prier, et toute la nuit il continua à prier Dieu " (Luc 6:12). C'était une décision incroyablement importante, alors Jésus pria toute la nuit et alors seulement « le jour venu, il appela ses disciples et choisit parmi eux douze qu'il nomma apôtres : Simon, qu'il nomma Pierre, et André son frère, et Jacques et Jean, et Philippe, et Barthélemy, et Matthieu, et Thomas, et Jacques, fils d'Alphée, et Simon qu'on appelait le Zélote, et Judas, fils de Jacques, et Judas Iscariote, qui est devenu un traître » (Luc 6:13 -16).

    Quelle grande joie de savoir que Jésus nous dirait « Si vous étiez du monde, le monde vous aimerait comme sien ; mais parce que tu n'es pas du monde, mais que je t'ai choisi du monde, c'est pourquoi le monde te hait » (Jean 15:19). Combien nous détestent ? Sommes-nous même haïs à cause de Christ et de son message d'espoir, l'évangile ? C'est le sang de l'Agneau de Dieu qui nous a sauvés et ensuite nous devons être obéissants à la Grande Commission (Matt 28:19-20) et maintenant « nous sommes des ambassadeurs pour Christ, Dieu faisant appel à travers nous. Nous t'en supplions de la part du Christ, réconcilie-toi avec Dieu » (2e Co 5, 20). Notre victoire est liée à notre témoignage car l'apôtre Jean écrit que les croyants « l'ont vaincu (Satan)par le sang de l'Agneau et par la parole de leur témoignage, car ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à la mort » (Ap 12:12). Les aimés n'ont pas tant aimé leur vie que « la parole de leur témoignage » a encore été dite, même si cela leur a coûté la vie. Et des millions ont payé ce prix. Comment pouvons-nous garder le silence ?

    Partager :

    Écrire un commentaire