secrets-univers-cree-par-dieu

Définition de l'Univers

Beaucoup de personnes se questionnent sur l'apparition de l'univers et des planètes. L'une des questions les plus posées est : L’univers créé par Dieu est-il apparu au hasard ?

Nous avons décidé de vous aider à mieux comprendre l'univers dans l'ensemble constitué de plusieurs planètes en rédigeant cet article.

L'univers est l’ensemble des êtres vivant, du ciel et la terre. Il est également l'ensemble de tout ce qui existe, la totalité des êtres et des choses. Le principe de corrélation est universel et ce fondement est commun à tous les êtres qui ont des relations.

Dans cet article, vous découvrirez :

  • L’origine de l’univers physique et l’univers selon la foi chrétienne,
  • L’univers, est-il apparu au hasard ?
  • Quelle est la vision actuelle de l’Univers ?

    Vous souhaitez connaître les secrets de l’univers créé par Dieu et savoir exactement l’origine de cet univers, nous vous invitons à le découvrir dès maintenant ! 🙏

    L’origine de l’univers physique

    creation-de-univers-selon-la-bible

    La considération rigoureusement scientifique de l'origine de l'univers est un problème relativement nouveau. Cependant, son incorporation dans la pensée humaine peut être considérée comme très ancienne. Bien que notre connaissance de l'histoire humaine orale et écrite ait moins de 5 000 ans. Il ressort clairement de diverses données archéologiques que l'homme se préoccupe du monde dans lequel il vit. Il se fait des idées sur l'Univers dans son ensemble. On peut affirmer que les traces se perdent dans le temps.

    Lorsque l'homme est devenu agriculteur, il a eu besoin de scruter le ciel pour mieux réguler les périodes de semis. Il a besoin de scruter également le ciel pour récolte et ainsi gagner en efficacité dans son nouveau mode de survie. Ensuite, l'observation de la nature, et fondamentalement du comportement cyclique dans les mouvements du ciel, est devenue une tâche importante. Cette occupation lui a permis de recueillir pendant quelques millénaires un ensemble d'observations. Ces observations se sont accumulées parallèlement aux différentes théories des Univers qu'il a développées pour les expliquer.

     Ces descriptions théoriques ne sont pas Scientifiques car plusieurs des éléments que nous considérons aujourd'hui comme fondamentaux pour former ce discours manquent. Quoi qu'il en soit, elles donnaient à l'homme une vue d'ensemble de ce qu'il observait et dans certains phénomènes clairement récurrents. Elles lui permettaient même d'en prévoir les conséquences futures, objectif fondamental de la science actuelle. Les premières interprétations qui analysaient les régularités observées en considérant les "sphères célestes" (homocentriques) sont censées localiser les étoiles "fixes". L'inclusion d'épicycles et de déférents ont permis d’expliquer les mouvements planétaires. Ils constituaient une avancée importante dans la construction d'une « science de la totalité » primitive ou « cosmologie ». Ces cosmologies primitives se sont développées et ont progressé dans de véritables écoles de pensée dont on se souvient aujourd'hui aux côtés des noms d'Hipparque, d'Apollonius, d'Aristote ou de Claude Ptolémée.

    Les origines selon la foi chrétienne

    secrets-univers-selon-foi-chretienne

    L'idée que nous avons présentée jusqu'ici est dérivée de la méthode scientifique. Selon cette méthode, les théories sont confirmées ou abandonnées si les résultats des expériences et des observations sur l’univers ne vérifient pas les conclusions. Parfois, ces mêmes expériences fournissent de nouvelles données qui ne correspondent pas aux théories existantes et nécessitent de nouvelles formulations. Le point de départ, notre première affirmation sur ce chemin est donc notre reconnaissance personnelle et notre acceptation (au moins), de la possibilité d'existence de cet Être : Dieu.

    Le concept d'Univers de Dieu que nous analyserons provient de sources très différentes de la science. Dans ce cas, les concepts sur lesquels raisonner proviennent d'une expérience spirituelle au départ de laquelle Dieu lui-même se situe. Et Dieu n'est pas une idée philosophique. Pour tous les monothéistes, il est une personne. C'est l'Être par excellence, le seul Être nécessaire, selon lequel il nous a été révélé : Dieu est Celui qui est, c'est-à-dire le seul être qui soit par lui-même. Le reste d'entre nous sont des êtres contingents, créés par Lui.

    Quand nous affirmons que nous sommes des êtres contingents, nous n'introduisons rien de nouveau par rapport à la vision précédente : pour la science, c'est aussi une évidence. L'homme n'a pas créé l'Univers ni s'est créé lui-même, et donc, par rapport à la nature, nous sommes également contingents. Mais dans notre conception religieuse, il y a une différence fondamentale : Dieu est au-dessus de la nature, il est à la fois le Créateur de l’univers et notre Créateur. En ce sens, Dieu est supérieur au destin, contrairement aux autres religions de l'Antiquité qui, comme les Grecs, supposaient que leurs dieux y étaient soumis.

    Que faisait dieu avant de créer l’univers ?

    dieu-visite-son-peuple

    Selon saint Augustin, le temps lui-même est une création divine et n'existait bien au paravent.

    La tendance récente à considérer ce qui a pu se passer avant la création de l'univers est le dernier changement de pensée au cours des millénaires. Les Philosophes et les  théologiens ont affronté cette question de création des temps et la création du monde dans toutes les cultures. Notre "généalogie" laisse derrière elle les premières formes de vie, la formation des étoiles, la composition des premiers éléments, et atteint l'énergie qui baigne l'espace principal.

    Est-ce que tout continuera ainsi éternellement ou est-ce que tout finira à un moment de la vie ? Les philosophes grecs ont discuté de l'origine du temps de long en large. Ainsi Aristote expose sur absence de continuité, invoquant le principe selon lequel rien ne vient de rien. Si l’Univers ne peut pas naître de Nihilo, il doit toujours exister. De même, le temps doit s’étendre pour toujours dans le passé ainsi que dans le futur. Mais les théologiens chrétiens ne sont pas du tout d'accord avec ces pensées d’Aristote. Saint Augustin affirme que Dieu existe en dehors de l'espace et du temps et peut les créer en forgeant d'autres aspects de l'univers.

    Les modifications que prend l’univers créé par dieu dans le temps

    Au fil du temps, l’Univers créé par l’éternelle se modifie elle-même. Voici quelques exemples de modification :

    • Dilatation et étirement de l’Univers vers l'infini

      infinity-de-univers

      Jusqu’aujourd’hui, l’idée que nous faisons du monde est très simple, pour ne pas dire naïve. L'Univers se réduisait à la Voie lactée. En tout et pour tout, il ne peut qu’exister qu'un seul Univers qui et la nôtre et aucun d'autre. Or, les observations de Hubble et Humason montrent, sans contestation possible, que l'Univers n'est pas fait d'une seule galaxie, mais de millions d'autres.

       Lorsque la découverte est officiellement annoncée, au matin du 1er janvier 1925, le monde entier est abasourdi. L'univers est beaucoup plus grand et bien plus immense que nous ne puissions jamais y croire. En 1929, Hubble a quelque chose de plus troublante et très intéressante. Quelque chose d'inouï, auquel personne ne s'attendait.

      Mais les images spectrales sont incroyablement inimaginables cars les galaxies sont loin d'être fixes. Comme nous le pensions, les galaxies se déplacent les unes par rapport aux autres à une vitesse vertigineuse. Qu'est-ce que cela peut signifier : les galaxies se déplacent ? Ce ne sont pas des galaxies, mais l'univers lui-même, tout l'univers qui s'enfuit ! À chaque instant, il s'élargit, étant attiré vers l'infini.

      • L'évolution de l’univers créé par Dieu vers une complexité croissante

        image-de-la-création-du-monde-par-dieu

        Comme pour tous les êtres vivants, il existe des données génétiques qui « codent » les caractéristiques physiques de chaque être. L'Univers pourrait ainsi être précédé d'une information cosmologique. Ces informatiques génétiques "crypte" également les propriétés et les lois supérieures physique des êtres. Comme tout code, ce programme « universel de base » se réduit à un système d'instructions et de données numériques.

        Pendant 137 millions de siècles après la naissance du monde, la vie est apparue dans un petit monde trivial. Ce petit monde est sous la forme de fleurs ; de bactéries de chiens ; de paramécies ; de rhinocéros ; de chênes et d'acariens ; d'étoiles de mer et d'êtres humains. Cependant, malgré cette diversité terrible, l’organisme de tous les êtres humains, au niveau génétique et moléculaire, présentent une remarquable unité de structure et de fonction. Ils ont tous les mêmes acides nucléiques et les mêmes protéines fabriqués à partir des mêmes éléments constitutifs (acides aminés). Leurs gènes sont tous des formes d'une molécule d'ADN, le code génétique est le même, les mêmes enzymes sont impliquées dans les mêmes réactions.

        Bien sûr, la chance intervient, mais il existe aussi un mystérieux programme qui limite et participe à une complexité croissante l'évolution de l’Univers.

        Vision actuelle de l'univers et de sa formation

        changement-sur-univers-actuellement

        D'une manière générale, on peut dire aujourd'hui que la matière visible dans l'univers est constituée à 99 % d'hydrogène et d'hélium. Le 1 % restant correspond aux éléments les plus lourds, que les astronomes désignent collectivement comme des "métaux". Leur abondance relative, la température de formation et le temps pendant lequel ils se sont formés peuvent être vus sur la figure. Avec les données actuelles et en acceptant l'hypothèse de "l'inflation", nous pouvons résumer l'histoire de l'univers comme suite : dans les premiers instants, pendant le "temps de Planck" (10-43 s), l'univers était rempli d'énergie très dense, à une température et une pression correspondant à cet état.

        Par la suite, il s'est rapidement dilaté et refroidi, subissant des changements de phase du type de ceux qui se produisent lors de la condensation d'une vapeur, mais se rapportant aux particules élémentaires. À environ 10-35 de la première seconde, l'univers subit un changement de phase qui provoque une étape d'expansion exponentielle, connue sous le nom "d'inflation cosmique". Cette étape d'inflation a produit comme résultat un plasma de particules élémentaires appelées "quarks" et "gluons", avec un mouvement relativiste.

        L'augmentation de la taille de l'espace provoque un refroidissement supplémentaire qui se poursuit jusqu'à ce qu'une autre transition de phase se produise et qu'une "bariogénèse" se produise, la genèse des composants du noyau atomique, dont on sait encore très peu de chose. On estime qu'à cette époque la « masse baryonique de l'univers » s'est formée et que l'asymétrie entre matière et antimatière que l'on observe aujourd'hui s'est produite. C'est-à-dire qu'à cette époque, les quarks et les gluons, jusque-là libres, se sont combinés pour donner des baryons tels que le proton ou le neutron, constituants de base du noyau atomique.

        Le big bang est-il le commencement du temps, ou l’univers existait avant lui ?

        theorie-de-big-bang

        Il y a moins de dix ans, une telle préoccupation a émergé comme un sanctuaire sacré. Pour les cosmologistes, une telle question n'avait tout simplement pas du tout d’opinion. Imaginer une époque avant le Big Bang, c'était comme chercher un endroit au Nord du pôle Nord. Selon la théorie de la relativité générale, un monde en croissance doit avoir commencé avec un big bang. Ceci implique la finitude du temps, apparu simultanément avec l’espace et l’énergie-matière.

        Cette façon de voir les choses s’est changé au cours des dernières années. Lorsque l'univers est né, il était concentré dans une très petite zone où les lois de la physique quantique devaient être appliquées. La relativité générale, qui n'est pas une théorie quantique, est valable à l'échelle du Big Bang. La théorie des cordes, en développement depuis une trentaine d'années, est susceptible d'être remplacée par une description quantique de la gravité. Récemment, la conception de deux modèles cosmologiques (le modèle pré-Big Bang et le modèle expirotique) a permis de décrire un monde avant le Big Bang. Ces scénarios, où le temps n'a ni commencement ni fin, peuvent avoir eu un effet visible dans le fond diffus de la cosmologie. Le rayonnement émis peu après le Big Bang et que l’on détecte aujourd’hui sous une forme fossile sur l’ensemble du ciel.

        Une étrange homogénéité de l’univers

        terre-dans-le-systeme-solaire

        Il existe deux explications plus naturelles : soit l’Univers était dans ses premiers instants beaucoup plus petit que ne le suppose la cosmologie classique, soit il est beaucoup plus vieux. Dans les deux cas, deux parties distantes du ciel avant l’émission du rayonnement cosmologique auraient pu interagir.

        Première hypothèse

        La première hypothèse est celle que les astrophysiciens préfèrent. L’Univers aurait connu une période d’expansion vertigineuse, l’inflation, au tout début de son histoire. Auparavant, toutes les régions du cosmos étaient si proches que leurs caractéristiques qui sont homogénéisées. Puis, durant la phase d'inflation, l'expansion s'est étendue et l’Univers s'est étendu plus rapidement que la lumière. Les différentes parties de l’Univers sont séparées les unes des autres. Après une fraction de seconde, l'inflation s'est arrêtée et la croissance est revenue à une tendance lente. Le contact entre les galaxies s’est progressivement rétabli alors que la lumière rattrapait son retard, créé par l’inflation.

        Pour expliquer cette expansion insensée, les physiciens ont insérés un nouveau champ de force. Ils ont également introduire une inflaton produit une force répulsive très élevée dans les premiers instants après une grande explosion. Contrairement à la gravitation, l’inflaton accélère l’expansion. Une fraction de seconde après le big bang, il s'est fatigué, a perdu sa force répulsive et a repris le dessus. Cette théorie, proposée en 1981 par le physicien Alan Guth, a permis d’expliquer un grand nombre d’observations. Néanmoins, certaines difficultés théoriques subsistent, à commencer par la nature de l’inflaton.

        Seconde hypothèse

        La seconde façon de résoudre le problème est moins classique : elle suppose l’Univers beaucoup plus vieux que prévu. L'Univers aurait eu un temps homogène, si le début de la période d'expansion actuelle avait été précédé d'une longue période de temps. Il  aurait un temps homogène également si le temps n'avait pas commencé avec le Big Bang. Un tel scénario élimine en outre la difficulté posée par la singularité qui surgit lorsqu’on veut étendre la relativité générale au-delà de son domaine d’application.

         En effet, à l’approche du Big Bang, le confinement de la matière est tel que les effets quantiques doivent être dominants, et la relativité n’en tient aucun compte. Pour découvrir ce qui s’est réellement passé, les physiciens doivent remplacer la relativité générale par une théorie quantique de la gravitation. Les théoriciens y travaillent depuis l'époque d'Einstein, avec peu de progrès jusqu'au milieu des années 1980.

        Les véritables secrets de l’univers créé par Dieu 

        veritable-secret-d-univers

        Si vous voulez commencer l'analyse des sources dont viennent de l'Écriture Sainte, vous devez vous tourner vers la tradition écrite dans l'Ancien Testament que nous recevons du peuple d'Israël. Les références à l'origine de l'univers dans l'Écriture Sainte se trouvent au début de son premier livre, "La Genèse". Dans son chapitre I, premier verset, la Bible dit : « Bereshit bara Elhoim », C’est-à-dire : « Au commencement, Dieu créa le Ciel et la Terre ».

        Les idées de la genèse

        Dieu : l'Être nécessaire, celui qui est par Lui-même, comme il le dira plus tard à Moïse depuis le buisson ardent, a créé tout ce que nous savons. Personne sur Terre ne pourra attribuer à Dieu un nom humain, du mieux que l'on puisse dire de Lui, Il nous l'a révélé : je suis qui je suis. Il nous a créés et nous ne pouvons pas combler cet abîme, et c'est Lui qui prend l'initiative.

        Il a créé "l'atome primitif". Il a créé la Terre qui était avant nous, l'Univers qui était avant la Terre, et Il est avant l'Univers, le temps et l'espace. Cette idée de Dieu, transcendante à toute idée, matière ou énergie à laquelle nous pouvons penser, est diffusée dans toute la conception biblique de l'ancien testament. Dieu transcende tout ce qui est naturel. Les textes de révélation se multiplient : Genèse II, 5-25, Les Psaumes, 2 Maccabées VII, 28. Cette conception passe complètement au Nouveau Testament. Dieu envoie sa Parole sur Terre. Mais sa Parole existait déjà avant la création.

        Naturellement, la Révélation ne dit pas par quel procédé nous avons été créés, ni ne nous communique de données scientifiques, nous sommes libres de le découvrir. La Révélation donne un sens à notre vie et nous dit comment nous devons la vivre. Simultanément, la liberté que Dieu nous a donnée nous oblige à choisir à chaque instant : nous pouvons assumer notre destin et donner du sens à notre vie ou la rejeter. Il est prudent de souligner que bien que les secteurs évolutionnaires considèrent les idées sur l'origine de l'homme, en réalité, ils ne parlent pas de l'origine de l'univers. Et bien plus que l'origine de la vie sur la planète, c'est une théorie sur la transformation des formes élémentaires de la vie en des formes plus complexes. Mais ce sujet mérite une considération particulière, beaucoup plus étendue et détaillée, pour laquelle il renvoie à la bibliographie pertinente

        Tout ce que vous devez savoir sur les secrets de l’univers créé par Dieu

        merveilles-de-univers-et-du-ciel

        Les données expérimentales ont confirmé que l'expansion existe, est accélérée, et peu de scientifiques pensent aujourd'hui à la possibilité d'un modèle stationnaire pour l'univers. Par conséquent, la théorie d'une régression finale (ou "Big - Crunch") a actuellement très peu d'acceptations. L'évolution de l'univers telle qu'elle a été décrite (avec la relativité générale et le "modèle standard" des particules élémentaires), est également acceptée aujourd'hui par la plupart des scientifiques et des spécialistes. Mais cela ne doit pas suggérer que tout est connu sur l'origine de l'univers et son avenir.  

        Pour estimer son évolution future, nous travaillons sur des extensions analytiques des théories actuelles. Dans ces cas de projection à long terme, on sait que la science a tendance à très bien décrire les processus antérieurs et leur probable continuation. Mais la science ne peut pas dire grand-chose sur la possibilité de nouveaux phénomènes émergents, de nouvelles découvertes ou de résultats inattendus dans l'observation, une situation qui a été normale dans son histoire. Par exemple, on pense aujourd'hui que la majeure partie de la matière qui compose l'univers est de la "matière noire", dont on ne sait rien. On ne sait rien non plus sur l'énergie noire, bien que les théories ne manquent pas pour tous ces cas. Nous savons « avec certitude » que l'univers visible s'étend et se refroidit, et que certaines étapes du big bang initial ont une très forte vérification expérimentale. Le reste, comme déjà dit, pour l'instant est de la spéculation.

        Merveille de la création de Dieu

        Maintenant que vous avez eu toutes ces informations, vous n’aurez plus de doute sur les secrets de l'univers créé par Dieu

        Nous vous invitons à présent à découvrir notre bijou religieux, exclusivement disponible dans notre boutique chrétienne en ligne. Pour la découvrir, il vous suffit de cliquer sur l'image ci-dessous :

        bijou-chretienne

        Laissez un commentaire

        N'hésitez pas à partager notre article à vos proches et nous laisser un commentaire, votre avis nous intéresse ! 😇

        Partagez votre e-mail et recevez gratuitement notre e-book ! 🙏📖

        070e5e08b84fbf90